Découverte possible du deuxième navire de l’expédition Franklin

https _blueprint-api-production.s3.amazonaws.com_uploads_card_image_202866_CruHZRmWgAEQcT7
En Russie, une rivière a viré au rouge sang mais rien à voir avec la Bible
September 8, 2016
si-shark-decrease
Des chercheurs s’inquiètent de voir moins de requins en Atlantique
September 13, 2016

Découverte possible du deuxième navire de l’expédition Franklin

160912_c515b_expedition-franklin-2_sn635

Radio-Canada, 12 septembre 2016

Une épave qui a été découverte dans la baie Terror, au Nunavut, pourrait être celle du NSM Terror, disparu en 1846 lors de l’expédition Franklin dans le Grand Nord canadien.

Selon un article publié lundi par le quotidien britannique The Guardian, l’épave du NSM Terror a été découverte en « parfaite condition » le 3 septembre, au large de l’île du Roi-Guillaume.

route-of-franklin-expedition

Parcs Canada, qui est à la tête d’un consortium qui mène des recherches sur les navires de Sir John Franklin depuis 2008, confirme seulement la découverte d’une épave et dit qu’elle « travaille avec ses partenaires pour valider les détails de la découverte ».

En 1845, la marine britannique a envoyé deux de ses meilleurs navires – NSM Terror et NSM Erebus – dans l’Arctique canadien à la recherche du passage du Nord-Ouest.

terror-bay

Selon une note retrouvée sur l’île du Roi-Guillaume, les deux navires sont restés piégés dans la glace entre l’île du Roi-Guillaume et l’île Victoria en 1846. Le commandant de l’expédition, Sir John Franklin, et les 128 membres de son équipage n’ont jamais été revus.

En 2014, une équipe de chercheurs dirigée par Parcs Canada a découvert l’épave du NSM Erebus dans le golfe de la Reine-Maud.

150417_iu2p8_rci-erebus_6

 

Image réalisée par un sonar montrant le NSM Erebus, un des navires de l’explorateur britannique Sir John Franklin, disparu dans l’Arctique en 1846   Photo : Parcs Canada

 

 

 

 

Selon The Guardian, l’épave du NSM Terror a été retrouvée 92 kilomètres au sud de l’endroit où les historiens croyaient qu’il était resté coincé dans la glace, un détail qui pourrait amener une redéfinition des faits historiques entourant l’expédition Franklin.

underwater-archeologists-prepare-to-dive-to-hms-erebus

 

Source : Radio-Canada

Comments are closed.