Une coalition mondiale d’aquariums pour lutter contre la pollution plastique

Capture
Le Titanic II prendra le large en 2022
October 28, 2018
snapshot1
Artemis Technologies dévoile son nouveau simulateur de voile
November 6, 2018

Une coalition mondiale d’aquariums pour lutter contre la pollution plastique

64fdbf4878

26.10.2018 – Commission océanographique intergouvernementale

Des aquariums du monde entier organiseront des activités permanentes dans leurs locaux et seront invités à modifier leurs politiques d’achats, par exemple pour l’approvisionnement des lieux de restauration et des boutiques, afin d’éliminer tous les articles en plastique à usage unique.

Des quantités énormes de déchets plastiques polluent nos mers et nos côtes et représentent une menace pour la plupart des espèces marines. Les actions de nettoyage des plages sont certes importantes et nécessaires, mais il est surtout urgent de changer à la fois nos habitudes de production et de consommation et nos comportements pour éviter avant tout que les plastiques ne finissent dans l’environnement.

raceforwater_pollution_christophelaunayweb

Afin d’accélérer la transition vers une économie circulaire et de sensibiliser le public au danger lié à l’utilisation de plastique pour nos besoins quotidiens, la Commission océanographique intergouvernementale (COI) de l’UNESCO unit ses forces à celles de la Commission européenne, du Programme des Nations Unies pour l’environnement et d’autres partenaires internationaux en vue de lancer une coalition d’aquariums pour combattre la pollution plastique.

Le but est d’obtenir, d’ici à 2019, la participation d’au moins 200 aquariums afin qu’ils sensibilisent le public à la pollution par les matières plastiques. Les institutions participant à l’initiative s’engageront avec des partenaires potentiels, tels que des organes de parrainage et des ONG, à promouvoir les bonnes pratiques en matière d’utilisation des plastiques à l’échelle locale, régionale, nationale et mondiale.

Jusqu’ici, 106 aquariums situés dans 33 pays, dont 67 dans l’Union européenne (voir la liste détaillée ici) ont déjà promis leur soutien à la nouvelle coalition « World aquariums #ReadyToChange to #BeatPlasticPollution ».

Pour la COI de l’UNESCO, la nouvelle coalition des aquariums s’appuie sur une collaboration de longue date avec le centre national français de la mer, NAUSICÀA, et d’autres aquariums du monde entier – via le Réseau Océan Mondial – afin de sensibiliser davantage à l’importance de l’océan pour notre avenir. La COI soutiendra la Commission européenne et ONU Environnement dans leur coordination des activités de la nouvelle coalition.

Parmi les autres partenaires clés figurent le Musée océanographique de Monaco, l’Union européenne des conservateurs d’aquariums, l’Association mondiale des zoos et aquariums et le Partenariat pour la conservation des aquariums des États-Unis (« US Aquarium Conservation Partnership »).

L’appel à la coopération mondiale constitue l’un des engagements officiels qui seront annoncés à l’occasion de la 5e édition de la conférence internationale « Our Ocean » qui se tiendra à Bali les 29 et 30 octobre. Organisées depuis 2014, ces conférences ont réuni des participants de premier plan venus de plus de 100 pays, qu’il s’agisse de chefs d’État ou de gouvernement et de ministres, de représentants d’entreprises, d’ONG ou d’organisations philanthropiques.

Lors de l’édition « Our Ocean » 2017 organisée par l’Union européenne, la COI de l’UNESCO a pris trois engagements majeurs : élaborer un cadre mondial pour la coordination des activités scientifiques en vue de réaliser les Objectifs de développement durable dans le cadre de la Décennie des sciences océaniques au service du développement durable (2021- 2030) ; travailler avec la Suède au développement d’un programme scolaire pour favoriser l’accès aux connaissances de l’océan (« ocean literacy ») ; et travailler avec la Commission européenne au lancement d’une feuille de route mondiale sur la planification de l’espace maritime.

Au total, les conférences « Our Ocean » ont permis plus de 1 100 engagements concrets et mesurables. Le degré d’ambition est sans précédent : 433 engagements concrets et mesurables, représentant un montant total de 7,2 milliards d’EUR et comprenant la création de 2,5 millions de kilomètres carrés de zones marines protégées supplémentaires. La Norvège prendra le relais en tant que pays hôte en 2019 après l’Indonésie.

Source : UNESCO

Comments are closed.