Nouvelles

27/06/2018

Des ballons stratosphériques pour surveiller la vie marine et côtière, suivre les pollutions ou un trafic particulier : ce concept vient d’être validé par un test mené conjointement par Comex, société française spécialisée dans les solutions techniques pour les opérations maritimes et sous-marines, et Zero 2 Infinity, une entreprise barcelonaise qui travaille sur l’accès à l’espace, notamment via l’élévation de charges lourdes par des ballons stratosphériques. Ensemble, elles participent au projet Triton, financé par la Commission Européenne au travers de l’appel d’offres Neptune via le Pôle Mer Méditerranée et Eurecat. L’objectif de Triton est de lancer des ballons à partir d’un navire de taille moyenne en mer et de survoler une zone spécifique de la surface de la mer en prenant des images de celle-ci.

TritonNearSpace-1-768x432

Caméra embarquée à bord du ballon (COMEX)

Après un premier test mené en septembre dernier, où deux ballons avaient été déployés et suivis depuis le navire Janus II de la Comex, une deuxième journée de lancement a eu lieu le 6 juin dernier au large de Marseille. La mission a débuté dans la nuit à partir du port de la Pointe Rouge et le premier lancement a été effectué à 08h. La cible des ballons à haute altitude était le navire Minibex de la Comex situé à environ 20 km du Janus II. Le logiciel de prévision de trajectoire a été mis à jour toutes les deux heures et les deux lancements suivants ont été effectués à 10h et à 12h. Les trajectoires des trois ballons ont été suivies de près pour prédire leur point d’atterrissage. Les informations de suivi GPS des ballons ont prouvé que tous les trois étaient en mesure de survoler le Minibex à un intervalle de deux heures après chaque lancement. Les trois charges utiles ont ensuite été récupérées avec succès en mer.

En plus des trois lancements, l’équipe a également lancé avec succès un ballon contenant des instruments mis en œuvre par l’IM2NP (Institut des Matériaux, Microélectronique et Nanosciences de l’Université d’Aix-Marseille). Cette quatrième charge utile a permis de tester les capteurs développés ou étudiés à l’IM2NP dans des conditions spatiales, où des conditions sévères s’appliquent (température, humidité, CO2, rayonnement solaire et UV, rayonnement neutronique et flux thermique). L’équipe Z2I a conçu une gondole instrumentée permettant de suivre en temps réel le comportement des capteurs embarqués. Le succès de ce premier lancement ouvre la porte à de nouvelles missions scientifiques dédiées à l’instrumentation spatiale.

20180626174554_maritimesurveillance

Suivi de la zone depuis le ballon (COMEX)

 

Source : Mer et Marine

June 27, 2018
TritonMission-1

Zero 2 Infinity et Comex : Des ballons stratosphériques pour surveiller la mer

27/06/2018 Des ballons stratosphériques pour surveiller la vie marine et côtière, suivre les pollutions ou un trafic particulier : ce concept vient d’être validé par un test […]
June 20, 2018
40603_0_728_410

Un projet de catamaran qui carbure aux déchets plastiques

Antoine Agasse – Agence France-Presse – 20 juin 2018 Lutter contre la pollution des océans en faisant le tour du monde sur un catamaran propulsé grâce […]
June 19, 2018
Capture

L’UNESCO édite une nouvelle publication sur le patrimoine culturel subaquatique de la Seconde Guerre mondiale dans le Pacifique.

15.06.2018 Une nouvelle publication de l’UNESCO met l’accent sur les bonnes pratiques de gestion en ce qui concerne le vaste patrimoine submergé datant de la Seconde […]
May 22, 2018
AP_18141790068509-1000x799

Le «Saint-Graal des épaves de navires» retrouvé dans les Caraïbes

Par Associated Press – 22 mai 2018 BOSTON – L’épave d’un galion espagnol chargé d’or et de pierres précieuses qui a coulé il a plus de […]